Aller au contenu principal

Le ministère de l’Éducation prévoit deux scénarios pour la rentrée scolaire

Par Khansaa B., Publié le 06/07/2020, mis à jour le 06/07/2020
Teaser Media
Le ministère de l’Éducation prévoit deux scénarios pour la rentrée scolaire

Dans son édition de ce lundi 6 juillet, le journal francophone Les Inspirations Éco a rapporté qu’alors qu’il ne reste plus que deux mois avant la rentrée scolaire, le ministère de l’Éducation a élaboré deux scénarios de reprise après la crise du Covid-19. Le premier prévoit une rentrée normale et ne pourrait avoir lieu que si la pandémie s’estompe. En revanche, le deuxième suppose la persistance de la pandémie et mise sur l’enseignement à distance.

Suite aux problèmes auxquels a fait face le secteur depuis la suspension des cours le 16 mars dernier, le Maroc vise à développer l’enseignement à distance et le rendre plus durable, même si cette forme ne remplacera jamais l’enseignement présentiel. Saïd Amzazi, ministre de tutelle, a déclaré qu’on «n’a pas le droit d’être surpris en septembre par une situation similaire à celle de mars». Ainsi, l’enseignement à distance doit être structuré, tout en veillant sur la qualité des contenus numériques. Afin de bien entamer l’année scolaire, le ministère ainsi que les Académies régionales, de l’éducation et de la formation (AREF) commenceront à préparer les cours de la session d’automne. Ce contenu devrait être prêt en quelques semaines. Du côté juridique, un décret réservé à l’obligation de l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sera bientôt élaboré.

De plus, le ministère vise également à mettre fin à l’inégalité des chances en mobilisant les moyens financiers pour régler cette problématique et en généraliser l’impact. Ainsi, le ministère veut généraliser l’équipement en tablettes aux élèves. Cette ambition nécessitera une enveloppe d’au moins 2 milliards de dirhams. «Il s’agit d’un projet gouvernemental. Le chef du gouvernement et le ministre de l’Économie et des Finances sont prêts à trouver des solutions à ces élèves», a précisé Amzazi aux députés de la commission de l’enseignement. En ce qui concerne l’Internet, le partenariat doit se poursuivre avec les opérateurs télécoms afin de faciliter l’accès gratuitement aux ressources numériques.


  • Partagez

Augmentation de plus de 5% des crédits bancaires au 1er semestre 2020

Les derniers chiffres de Bank Al Maghrib (BAM) font état d’une hausse du rythme de croissance des c...

Covid-19 : la situation ne s'améliore pas

Avec plus de 21.000 contaminations au coronavirus et à deux jours de l’Aïd Al Adha, le Maroc peine ...

Scènes de chaos sur les routes : ADM et le ministère du Transport dressent leurs bilans

Dans la soirée du 26 juillet, le gouvernement marocain a annoncé la suspension des voyages à destination et en provenance de huit grandes villes, notamment Tanger, Tétouan, Casablanca, Berrechid, Sett...

Hamza mon bb : Dounia Batma de nouveau devant le juge

Ce mardi 28 juillet, la chanteuse marocaine Dounia Batma, accompagnée de son mari, Mohamed Al-Turk, et de deux gardes du corps, a comparu devant le tribunal de première instance de Marrakech pour son ...

Après Mi Naima, une autre youtubeuse condamnée à la prison ferme

Ce lundi 27 juillet, le tribunal de première instance de la ville de Safi a condamné une femme quinquagénaire, ayant partagé une vidéo où elle nie l’existence du nouveau coronavirus, à un mois de...

Aid Al Adha : une faible demande malgré des prix "attractifs"

Malgré des prix plus ou moins bas par rapport aux années précédentes, la demande se fait rare à tro...