Aller au contenu principal

Le quotient électoral continue de diviser les partis politiques à quelques mois de la tenue des élections législatives de 2021. Jusqu'à présent, le quotient électoral était obtenu en divisant le nombre de voix valides exprimées par le nombre de sièges disputés sur une circonscription donnée. La révision de ce mécanisme suppose que les votes valides soient remplacés par le nombre d’électeurs inscrits dans la circonscription en question. Pratiquement, tous les partis sont pour cette révision, à part le Parti de la justice et du développement (PJD). Les détails.

C’est en 2002 que le scrutin de liste a succédé à l’uninominal au Maroc. À l’époque, on pensait permettre aux électeurs de voter pour des partis et des programmes, au lieu de voter pour des personnes, mais au final, on a reproduit le même schéma avec...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité quotient électoral