Aller au contenu principal

Campagne de vaccination contre la Covid-19 : toujours pas de date de lancement

Alors que le Maroc se prépare pour le lancement d’une opération de vaccination massive contre le coronavirus, les fake news et la désinformation sèment la confusion et le doute parmi les citoyens. Pour rassurer l’opinion publique, certains experts ont précisé quelques détails à ce sujet. De son côté, Saad Dine El Otmani a avancé que le Royaume a commandé jusqu’à présent deux vaccins Covid-19, et vise à s’en procurer d’autres. Et il a souligné que le comité scientifique consultatif a fixé 12 semaines pour vacciner 65% des Marocains.

Par H.L.B, Publié le 20/11/2020, mis à jour le 20/11/2020
Teaser Media
Vaccination contre la Covid-19 : toujours pas de date de lancement

Depuis que le Maroc a annoncé le lancement imminent d’une opération de vaccination massive contre le coronavirus, plusieurs fake news ont circulé sur les réseaux sociaux, semant confusion et panique parmi les citoyens. Dans son édition de ce vendredi 20 novembre, Les Inspirations Éco apporte des précisions à ce sujet pour rassurer l’opinion publique. En citant le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani, le quotidien assure en premier lieu que «les essais cliniques qui ont été effectués jusqu’à présent au Maroc ont prouvé la sécurité et l’efficacité du vaccin» chinois. Les résultats obtenus jusqu’ici sont «très bons» en dépit de quelques effets indésirables mineurs (des courbatures, de la fièvre, de petites douleurs ou une rougeur au niveau du siège de l’injection) constatés parmi des volontaires, affirme à nos confrères le professeur Kamal Marhoum El Filali, secrétaire général du ministère de la Santé. Ce dernier souligne que bien que les résultats définitifs du vaccin ne seront connus qu’au bout de 12 mois (après la première injection), «on n’attendra pas la fin de la phase III pour démarrer les opérations de vaccination».

De son côté, professeur Bouchra Meddah, membre du Comité national technique et scientifique et directrice de la direction du Médicament et de la pharmacie, explique : «Nous sommes au tout début des préparatifs de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Pour le moment, nous n’avons aucune visibilité sur la date du démarrage de l’opération». Ainsi, la date du 15 novembre précédemment avancée pour le démarrage de cette campagne était fausse. Pr Meddah a également tenu à réfuter les informations concernant la quantité des doses de vaccin commandées par le Royaume, à savoir les 10 millions de doses de chez Sinopharm (Chine) et les 7 millions d’AstraZeneca (Angleterre). Ce sont, selon elle, «des informations à prendre avec des pincettes», vu qu’«aucune quantité de doses n’a été officiellement annoncée par les autorités». Et la responsable ajoute au sujet du prix de l’acquisition du vaccin, qui serait de 27 DH la dose, que là encore, «c’est une diffamation». La même source indique que «l’accès au vaccin sera assuré dans l’esprit de l’équité et dans le respect de la régionalisation dans toutes les villes du Maroc».

 

Le Maroc en quête de nouveaux vaccins

Par ailleurs, dans une interview accordée à Reuters en début de semaine, Saad Dine El Otmani a affirmé que le Royaume négocie l’acquisition de nouveaux vaccins, en plus de ceux de Sinopharm et d’AstraZeneca, dont celui de Pfizer, qui est efficace à 95%. Le pays envisage en premier de distribuer à l’échelle nationale le vaccin chinois, après sa validation par l’Organisation mondiale de la Santé et par le ministère de la Santé. Sans avancer le coût global de la campagne de vaccination, le Chef de l’exécutif a précisé à l’agence de presse : «Nous chercherons des vaccins de trois à quatre autres entreprises». Et d’ajouter que «la campagne de vaccination durera au moins trois mois». D’après Al Ahdath Al Maghribia, c’est le comité scientifique consultatif qui a programmé cette opération sur 12 semaines, l’objectif étant de vacciner 65% des citoyens, soit 23,4 millions de personnes. «Le vaccin sera ainsi administré à raison de 220.000 personnes par jour, sur deux phases», rapporte le quotidien, notant que deux injections du même vaccin seront effectuées à intervalle de 21 jours. Le journal souligne dans son édition du jour que les premières doses du vaccin seront transférées aux pharmacies régionales et provinciales relevant du ministère de la Santé. «De là, le vaccin sera distribué aux hôpitaux de proximité, dont les cadres sanitaires vont superviser l’opération de vaccination», conclut la même source.


  • Partagez

Violences à l’égard des femmes : les chiffres choquants du HCP

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a révélé dans deux rapports différents les effets sociaux et éco...

L’UM6P de Benguérir lance la School of Computer Sciences

Ce jeudi 26 novembre, l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) à Benguérir a annoncé le lancement d’une école d’ingénieurs spécialisée dans les sciences de l’informatique. Baptisée la School of C...

Vaccins et vaccination contre la Covid-19 : les objectifs du Maroc

Le Maroc cherche à atteindre l’autosuffisance en termes de production du vaccin contre la Covid-19,...

Mesures anti-Covid-19 : les écoles rappelées à l’ordre

Ce jeudi 26 novembre, le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de la Santé ont publié un communiqué conjoint rappelant les écoles à l’ordre, suite aux dernières évolutions de la situation...

Météo : plusieurs provinces en alerte orange

Maroc Météo vient de lancer une nouvelle alerte pour cette fin de semaine. Des Averses orageuses, des chutes de neige et du temps froid sont attendus du vendredi au dimanche dans plusieurs provinces d...

La RAM lance de nouveaux vols reliant Tanger à quatre villes européennes

Ce jeudi 26 novembre, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement à partir du 11 décembre prochain de nouveaux vols reliant Tanger à quatre villes d’Europe. Il s’agit ...