Aller au contenu principal

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Par Khansaa B., Publié le 23/10/2020, mis à jour le 23/10/2020
Teaser Media
Tariq Ramadan

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une cinquième femme. Ces faits de viols remonteraient à 2013-2014. L’examen de cette affaire avait été réclamé au printemps 2018 par le parquet de Paris. Cependant, les juges avaient suspendu jusqu’ici leur décision sur le cas de la plaignante, une ancienne escort-girl. À l’époque, cette dernière avait amené l’islamologue de 58 ans à admettre pour la première fois des relations extra-conjugales «consenties».


Notons que cette inculpation fait suite à une série de plaintes prononcées contre Ramadan et tant niées par le théologien suisse. En effet, deux autres femmes avaient porté plainte contre lui en octobre 2017. Une troisième femme, Mounia Rabbouj, l’a ensuite accusé de neuf viols pendant la période 2013-2014. Une quatrième plainte a été déposée l’été dernier par une femme surnommée Elvira. Après plus de neuf mois de détention, Ramadan, mis en examen pour "viol" et "viol sur personne vulnérable", a été libéré en novembre 2018. Il est actuellement placé sous contrôle judiciaire et est interdit de quitter la France.


  • Partagez

Covid-19 : l’Intérieur se prépare pour le lancement de la campagne de vaccination

À l’approche du démarrage de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, le ministère d...

CSMD : dernière ligne droite avant le rapport

La boucle est bouclée. La Commission spéciale pour le modèle de développement vient de clôturer son processus de consultations élargies. Après dix mois de travaux, ce processus touche à sa fin, p...

BCIJ : démantèlement d’une cellule terroriste s’activant à Inezgane et à Ait Melloul

Ce lundi 23 novembre, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a publié un communiqué annonçant le démantèlemen...

Tanger : le corps d'un commissaire repêché du bassin du port

Nouveau drame dans la ville du Détroit. Après la découverte du corps sans vie du consul général de France jeudi matin, le corps d'un commissaire de police à bord de son véhicule personn...

La CMR ouvre une délégation à Guelmim

La Caisse marocaine des retraites (CMR) rapproche ses services des pensionnés. L'organisme public vient d'ouvrir une nouvelle délégation dans la capitale de la région Guelmim-Oued Noun. La r...

Les expulsions automatiques de Sebta et Melilia validées par la justice

Ce jeudi 19 novembre, le Tribunal constitutionnel espagnol a approuvé les refoulements automatiques de migrants clandestins des présides occupés de Sebta et Melilia, seules frontières terrestres ...