Aller au contenu principal

Contribution de solidarité : les syndicats dénoncent une mesure "improvisée"

La contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus est l’une des mesures phares du Projet de loi de finances 2021 (PLF 2021). Selon Mohamed Benchâaboun, ministre de l’Économie et des Finances, cette contribution prendra effet en 2021, mais ne concernera pas tous les contribuables. Cependant, les syndicats ont fortement rejeté cette démarche, qu’ils qualifient de «nouvelle atteinte au pouvoir d’achat» des citoyens, qui souffrent déjà des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus.

Par H.L.B, Publié le 22/10/2020, mis à jour le 22/10/2020
Teaser Media
Les syndicats contre la contribution de solidarité

La nouvelle contribution sociale de solidarité n’est pas du goût de tout le monde. Mohamed Benchâaboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, a présenté, ce lundi 19 octobre, cette mesure phare du Projet de loi de finances 2021 (PLF 2021) qui sera appliquée sur les bénéfices et les revenus des Marocains. Cette nouvelle taxe, explique le site de 2M, vise à alimenter les ressources des catégories démunies et consolider la solidarité sociale, et concerne les personnes morales et physiques.


Ainsi, les citoyens percevant 10.000 dirhams par mois et plus contribueront avec 1,50% de leurs salaires. Pour les entreprises, leur taux de contribution sera calculé sur la base du bénéfice réalisé. Si elles réalisent un bénéfice en dessous de 5 millions de dirhams (MDH), elles seront exemptées de cette mesure, mais si leur bénéfice se situe entre 5 et 40 MDH elles seront taxées à 2,5%. La même source ajoute que les entités dont le bénéfice net est supérieur à 40 MDH, devront verser pour leur part 3,5%. Ne seront pas soumises à cet impôt «les sociétés exonérées de l’impôt de manière permanente et les entreprises installées dans les zones franches industrielles, ainsi que les sociétés de service du pôle financier de Casablanca», précise Le360.

 

La colère des syndicats

Suite à la présentation du texte du PLF 2021 par Benchaâboun, les syndicats ont fortement condamné cette nouvelle mesure. Dans son édition de ce jeudi 22 octobre, Al Ahdath Al Maghribia rapporte que ces derniers ont dénoncé une «nouvelle atteinte» au pouvoir d’achat des Marocains, qui peinent déjà à joindre les deux bouts en raison des effets de la crise sanitaire de la Covid-19. Abdelkader Zaër, secrétaire général de la Confédération démocratique du travail (CDT), a même lancé qu’il s’oppose à cette «décision improvisée, qui vise à collecter des millions de dirhams sur le dos des citoyens». Et de marteler que «les citoyens marocains souffrent le martyre des répercussions du coronavirus et tout nouveau prélèvement sur leurs revenus entraînerait un mouvement de mécontentement général dont les conséquences seraient désastreuses».

En outre, le quotidien soutient que l’Union marocaine du travail (UMT) a refusé la mise en place de cette nouvelle taxe, qui «porte atteinte aux acquis matériel et moral des fonctionnaires». De même, l’UMT accuse l’État d’octroyer d’importantes sommes aux entreprises, «d’exonérer les grandes fortunes et d’encourager la fraude et l’évasion fiscale», alors que le pays fait face à une conjoncture des plus catastrophiques. Enfin, le syndicat a souligné dans un communiqué de presse que «les chefs d’entreprises, encouragés par le gouvernement et les autorités, se sont empressés de licencier 600.000 ouvrières et ouvriers sans leur offrir la protection sociale nécessaire en ces temps de crise».


  • Partagez

La hausse des droits de douane préoccupe les commerçants

La hausse des droits de douane sur les marchandises importées de pays non-signataires d’accord de l...

Digital Brunch : les tendances marketing 2021

Après une pause dictée par la pandémie de la Covid-19, les Digital Brunch reprennent leurs droits avec l'organisation d'une quatrième édition riche en contenu et avec la participation d'intervena...

OCP : des projections positives pour l'exercice 2020

Dans un communiqué récemment publié, le groupe Office chérifien des phosphates (OCP) a dévoilé ces résultats à fin septembre. Malgré le contexte de pandémie actuel et la baisse des prix internationaux...

OPPO fait un saut vers le futur

C'est à Shenzhen, la Silicon Valley chinoise qui abrite le siège du constructeur OPPO que s'est tenu le 17 novembre dernier l'INNO DAY 2020 sous le thème «Un Saut vers le Futur». Lors de cet événement...

Sommet du G20 à Riyad : enjeux et perspectives

Le sommet du G20 est prévu ce 21 et 22 novembre à Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. La pandémie...

Attijariwafa bank : le PNB en hausse de 3,3% à fin septembre

Ce jeudi 19 novembre, Attijariwafa bank (AWB) a publié ses résultats au titre des neuf premiers mois de l’exercice 2020. Dans son bilan, la banque a dévoilé avoir réalisé un produit net bancaire (PNB)...