Aller au contenu principal

L’inégalité hommes-femmes omniprésente

Comme chaque année, le rapport axé sur les résultats tenant compte de l'aspect genre est joint aux documents de présentation du Projet de loi de finances. Une partie de ce document traite de la femme et de sa présence timide dans plusieurs postes d’emplois. Alors que 16% des femmes sont chefs de ménages au Maroc, l’égalité hommes-femmes sur le marché du travail et aux postes à haute responsabilité n’est pas respectée.

Par Mohamed L., Publié le 21/10/2020, mis à jour le 21/10/2020
Teaser Media
Hommes

Le gouvernement a pris l’habitude de publier chaque année des documents joints au Projet de loi de finances (PLF). Pour cette année 2021, le rapport axé sur les résultats tenant compte de l'aspect genre traite des inégalités hommes-femmes. Le marché de l’emploi est une preuve concrète de ces inégalités. D’après le HCP, le taux d’activité des femmes s’établit en 2019 à 21,5% contre 71% pour les hommes. Le rapport souligne que plusieurs contraintes seraient derrière la faible présence des femmes sur le marché de travail. Parmi elles, les contraintes familiales, en l’occurrence, le nombre d’enfants à charge. «Cela constitue un obstacle important à la décision des femmes d’intégrer le marché du travail», peut-on lire dans ce rapport.


 

Une présence minime dans les postes de responsabilité

Cette inégalité est présente également dans les postes de responsabilité publics. La présence des femmes dans les structures organisationnelles des départements ministériels et institutions publiques reste faible à l’image de certains ministères tels que : le ministère de la Justice où seulement 15,4% des femmes ont accès aux postes de responsabilité. Idem pour le département de l’Éducation nationale (8%) ou encore la délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (9%).

Il est à souligner que le ministère de l’Intérieur arrive en tête des ministères avec le moins de nominations féminines (4 postes). Par ailleurs, le plus grand département dans lequel les femmes sont nommées est le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la politique de la ville, avec 35 nominations, soit 30% du total des nominations dans ce secteur, rapporte Hespress Fr. D’après la même source, ce taux de féminisation est le plus élevé enregistré depuis 2012.

Le gouvernement veut remédier à cet écart hommes-femmes sur le marché. Lors d’une précédente intervention, le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani avait affirmé que le Maroc serait toujours présent pour soutenir l’accès de la femme au monde de l’emploi et à la vie politique «le Royaume est engagé, à travers plusieurs programmes et réformes, à consolider la participation des femmes à la prise de décision politique et à renforcer leur accès aux postes de responsabilité sur les plans local, régional et national». Des propos qui résonnent comme un signe d’espoir pour une présence féminine renforcée dans les années à venir.


  • Partagez

Covid-19 : l’Intérieur se prépare pour le lancement de la campagne de vaccination

À l’approche du démarrage de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, le ministère d...

CSMD : dernière ligne droite avant le rapport

La boucle est bouclée. La Commission spéciale pour le modèle de développement vient de clôturer son processus de consultations élargies. Après dix mois de travaux, ce processus touche à sa fin, p...

BCIJ : démantèlement d’une cellule terroriste s’activant à Inezgane et à Ait Melloul

Ce lundi 23 novembre, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a publié un communiqué annonçant le démantèlemen...

Tanger : le corps d'un commissaire repêché du bassin du port

Nouveau drame dans la ville du Détroit. Après la découverte du corps sans vie du consul général de France jeudi matin, le corps d'un commissaire de police à bord de son véhicule personn...

La CMR ouvre une délégation à Guelmim

La Caisse marocaine des retraites (CMR) rapproche ses services des pensionnés. L'organisme public vient d'ouvrir une nouvelle délégation dans la capitale de la région Guelmim-Oued Noun. La r...

Les expulsions automatiques de Sebta et Melilia validées par la justice

Ce jeudi 19 novembre, le Tribunal constitutionnel espagnol a approuvé les refoulements automatiques de migrants clandestins des présides occupés de Sebta et Melilia, seules frontières terrestres ...