Aller au contenu principal

Maroc-France : une coopération bilatérale en quête de renforcement

Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, a rencontré ce vendredi 16 octobre 2020 à Rabat son homologue marocain Abdelouafi Laftit. Plusieurs sujets ont été abordés entre les responsables des deux pays, notamment ceux qui touchent à la sécurité nationale et à la lutte contre le terrorisme.

Par Mohamed L., Publié le 16/10/2020, mis à jour le 16/10/2020
Teaser Media
Maroc-France : une coopération bilatérale en quête de renforcement

Clap de fin ce vendredi pour la visite de Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, au Maroc. Une visite de 48 heures qui a mené le responsable du gouvernement français à la rencontre de son homologue marocain à Rabat. Le ministre français s’est entretenu avec Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, et son ministre délégué Noureddine Boutayeb, avant de rencontrer Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.


La coopération et le partenariat entre le Maroc et la France étaient au centre du débat. Lors d’un point de presse, le ministre français a rappelé qu’il s’agit de son premier déplacement officiel en dehors de l’Union européenne, indiquant que cette rencontre a été l’occasion d’examiner des sujets qui touchent à la sécurité nationale, à la lutte contre le terrorisme et aux moyens d’améliorer le travail commun mener par les deux pays, rapporte l’Agence MAP.


«L’objectif est de garantir aux Marocains et aux Français un monde meilleur, en dépit du contexte de la crise sanitaire et des crises diplomatiques en dehors de nos frontières», a-t-il assuré.


 

Le trafic de drogue et le rapatriement des clandestins


Le responsable français a également remercié le gouvernement marocain pour les efforts déployés en matière de lutte contre le trafic de drogue, soulignant que la France souhaite également protéger le Maroc des trafics qui partent de l’Europe en direction du Royaume.


Concernant l’immigration clandestine, le ministre français de l’Intérieur a déclaré : «nous avons convenu qu’il était normal de continuer, malgré la crise du Covid, à ce qu’ils reviennent sur le territoire marocain, et lorsqu’ils sont mineurs, de continuer à les protéger et pouvoir les ramener quand on le peut, auprès de leur famille au Maroc ou dans des centres éducatifs marocains».


Jusqu’à présent, aucun pays européen n’a réussi à mettre en place des mécanismes de retour des mineurs, ceux-ci étant protégés par plusieurs textes, à commencer par la Convention internationale des droits de l’enfant, souligne l’AFP. Gérald Darmanin est rentré à Paris immédiatement juste après ses entretiens avec les responsables marocains suite à un incident intervenu en France. Un individu a été décapité en fin d'après-midi à Conflans Saint-Honorine dans les Yvelines.


Pour rappel, Gérald Darmanin (38 ans) était ministre de l’Action et des Comptes publics entre 2017 et 2020 avant de prendre ses fonctions en tant que ministre de l’Intérieur, le 6 juillet 2020.


  • Partagez

Parlement : ce qu’il faut retenir du discours d’ouverture du Roi

Le vendredi 9 octobre, le roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi de la 1re session de la 5e année ...

Parlement : la relance économique au centre du discours royal

Le roi Mohammed VI a adressé ce vendredi 9 octobre 2020 un discours au Parlement à l’occasion de l’...

L’historien Maâti Monjib accusé de blanchiment d’argent

L’historien Maâti Monjib fait actuellement l’objet d’une enquête pour son implication présumée, et ...

L'état d'urgence sanitaire prolongé d'un mois

Le Conseil du gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 novembre prochain, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation du nouve...

Quotient électoral : le mécanisme qui divise [Infographie]

C’est en 2002 que le scrutin de liste a succédé à l’uninominal au Maroc. À l’époque, on pensait per...

Rabat et Rome sur la même longueur d'onde

Le chef de la diplomatie marocaine était en déplacement, mercredi 7 octobre, à Rome. Nasser Bourita a rencontré son homologue italien, Luigi Di Maio. Les entretiens entre les deux ministres ont p...