Aller au contenu principal

Défaillances d’entreprises : l’heure de vérité sonnera en 2021

Malgré une crise économique sans précédent, les défaillances d’entreprises restent globalement contenues. Cette résilience s’explique par le soutien apporté à la trésorerie des entreprises et la chute de l’activité dans les tribunaux de commerce. La fin de certains dispositifs de soutien et la reprise plus lente de l’activité économique pourrait accroître la tension sur les trésoreries des entreprises dans les mois à venir. Les défaillances sont attendues en forte hausse au 4e trimestre et cela devrait continuer en 2021 où on connaitra le vrai impact de la crise.

Par J.R.Y, Publié le 16/10/2020, mis à jour le 16/10/2020
Teaser Media
Tribunal de commerce

Le nombre de défaillances d’entreprises devrait augmenter de 16% en 2020 pour atteindre le chiffre record de 9776 selon les prévisions d’Inforisk. Compte tenu de la situation exceptionnelle dans laquelle se retrouve l’économie en raison de la pandémie du coronavirus, ce serait plutôt un moindre mal même si la perte d’une entreprise n’est jamais une bonne nouvelle. L’on oublie souvent que chaque disparition a un impact social important puisque derrière, ce sont des emplois qui sont détruits.


 

La trésorerie sous perfusion


Cette hausse contenue des défaillances tient en premier au soutien apporté à la trésorerie des entreprises pour traverser les premiers mois de la crise. Les bénéficiaires ont ainsi pu faire face à leurs charges courantes. Des milliers d’entreprises ont aussi obtenu auprès de leurs banques des reports d’échéances de crédit. À cela s’ajoute les reports des échéances de paiement de certains impôts. Tous ces dispositifs ont permis à de nombreuses entreprises de continuer à fonctionner et de maintenir l’emploi. Par ailleurs, le confinement et les vacances judiciaires ont significativement réduit l’activité dans les tribunaux de commerce.


Les aides ont été utiles pour oxygéner les entreprises. Mais, elles maintiendraient aussi artificiellement en vie certaines entreprises qui en plus dans certains secteurs sont confrontées à une reprise lente depuis la sortie du confinement. L’arrivée à échéance de certaines mesures notamment les reports de crédits et les premiers remboursements de Damane Oxygène vont accroître la tension sur les trésoreries. Les entreprises qui seront dans l’incapacité de rembourser le crédit Damane Oxygène au 31 décembre pourront le transformer en un prêt amortissable sur 5 ans maximum à un taux d’intérêt fixe de 3,5%.


 

L’effort sur les délais de paiement


Cependant, d’autres éléments sont susceptibles d’accentuer la pression sur le cash dans les mois à venir. En moyenne, les délais de paiement ont augmenté de 60 jours depuis le début de la crise, relève Inforisk. Rappelons que ces délais sont déjà très éloignés des délais réglementaires pour les TPE en particulier, soit plus de 200 jours en moyenne. Pour une TPE et une PME, ne pas être payée dans des délais raisonnables est un accélérateur de défaillance. La corrélation entre les délais de paiement et les défaillances est très forte. Pour ces entreprises, il y a aussi des soucis de gestion qui peuvent accélérer leur disparition. Du coup, la courbe des défaillances d’entreprises est attendue en très forte hausse à partir du quatrième trimestre 2020.


Le vrai impact de la crise sera ressenti à partir 2021. Sur le premier trimestre, les faillites devraient augmenter de 25%. Avant d’arriver au tribunal, les entreprises sont en général dans une situation quasi-irrécupérable. 90% des entreprises qui se présentent devant le tribunal de commerce sont liquidées.


  • Partagez

Banque mondiale : une récession de 6,3% au Maroc en 2020

Ce lundi 19 octobre, la Banque mondiale (BM) a publié une nouvelle note portant sur le suivi de la situation économique du Maroc. L’économie marocaine «devrait connaître une profonde récession, sa pre...

Le Maroc agricole

S’il y a un secteur dont la résilience impacte fortement la croissance économique du Maroc, c’est b...

Fiscalité : une zone d’instabilité pour les entreprises

Si les parlementaires votent la mesure sur la contribution sociale de solidarité prévue dans le pro...

Fonction publique : la masse salariale en forte hausse

La masse salariale des fonctionnaires est en hausse constante depuis une dizaine d’années. Elle est...

Banques les plus sûres : Attijariwafa bank se hisse au 1er rang

Ce lundi 19 octobre, le magazine mensuel américain Global Finance a présenté son 29e classement annuel des banques les plus sûres au monde. Les gagnants ont été sélectionnés sur la base d’une évaluati...

Le HCP célèbre la journée mondiale de la statistique

Ce 20 octobre 2020, le monde fête la journée mondiale de la statistique. Une célébration qui interv...