Aller au contenu principal

Conseil des ministres : les orientations du PLF 2021

Un Conseil des ministres a été tenu ce mercredi 14 octobre 2020 au Palais royal à Rabat. Conformément à la Constitution, ce Conseil a été présidé par le roi Mohammed VI. Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, a présenté un exposé sur les orientations générales du projet de loi de finances 2021. Il a également rappelé les trois axes majeurs de ce projet de budget.

Par Mohamed L., Publié le 15/10/2020, mis à jour le 15/10/2020
Teaser Media
conseil ministres

À l'entame de son exposé, l'argentier du royaume a rappelé que «ce projet de loi de finances a été élaboré en application des hautes orientations royales contenues dans le discours du trône et celui de l’ouverture de l’année législative, qui ont tracé la feuille de route pour transcender les difficultés économiques et sociales générées par la crise et construire les fondamentaux d’une économie forte et compétitive et d'un modèle social plus inclusif».


Le ministre des Finances a par la suite souligné que le PLF 2021 a «été élaboré dans un contexte international difficile marqué par la crise liée à la pandémie de Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales notamment sur l’activité de plusieurs secteurs», rapporte TelQuel.


 

PLF 2021 : trois axes majeurs


Dans son allocution, le ministre de l’Économie a rappelé les axes des orientations générales du PLF 2021. Le premier concerne l’accélération du lancement du plan de relance de l’économie nationale. Benchaâboun a précisé que le gouvernement «œuvrera à mettre en place tous les moyens pour renforcer l’effort financier exceptionnel annoncé dans le discours du trône». Il a par la suite souligné que «la préservation des postes d’emploi et l’intégration du secteur informel seront en tête des priorités à réaliser».


Le deuxième axe touche à la généralisation de l’Assurance Maladie obligatoire (AMO). Le ministre a rappelé que cela passera par l’accélération de l’adoption des amendements relatifs au cadre législatif et réglementaire. Cela permettra d’instaurer une AMO au profit des catégories précaires et accélérer la généralisation de la couverture au profit de la catégorie des indépendants et ceux qui pratiquent des activités libérales.


Le 3e et dernier axe concerne le renforcement de l’exemplarité de l’État et la rationalisation de sa gestion. Cela passe par la mise en œuvre des orientations royales en lançant une réforme profonde du secteur public et en traitant les dysfonctionnements structurels des établissements et entreprises publics (EEP) afin de réaliser davantage de complémentarité et de cohérence dans leurs missions et améliorer leur efficience économique et sociale, rapporte Boursenews.


Dans ce cadre, il sera procédé à l’élaboration de deux projets de loi, le premier porte sur la création d’une Agence nationale dont la mission sera de gérer stratégiquement les participations de l’État et d’assurer le suivi des performances des établissements publics tandis que le second projet de loi porte sur la réforme des EEP.


  • Partagez

Ce qu’a dit El Otmani aux députés lors du grand oral

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est présenté ce lundi après-midi devant les députés p...

Retraite : les conseillers veulent dissoudre leur caisse des pensions

Après que les députés ont annoncé leur volonté de mettre fin à leur régime de retraite, les conseillers ont à leur tour demandé à Hakim Benchamach, le président de la Chambre haute, d’organiser une ré...

Maroc-France : une coopération bilatérale en quête de renforcement

Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, a rencontré ce vendredi 16 octobre 2020 à Rabat ...

Quotient électoral : toujours pas de consensus

Le quotient électoral continue de diviser les partis politiques à quelques mois de la tenue des éle...

Sahara : le bras de fer entre l'ONU et le Polisario se poursuit

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), a de nouveau épingl...

Retraite des députés : un accord obtenu

Ce mercredi 14 octobre, Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, a tenu une réunion avec les présidents des différents groupes parlementaires et des représentants de la Caisse nation...