Aller au contenu principal

Covid-19 : les écoles touchées à leur tour

Une semaine seulement après la rentrée scolaire, des contaminations au nouveau coronavirus ont été confirmées dans plusieurs écoles à Rabat, Marrakech et Taourirt. Ces dernières ont dû suspendre l’enseignement en présentiel pendant 14 jours, isoler les personnes infectées et procéder au dépistage des cas contacts. L’apparition de ces derniers cas soulève des interrogations quant à la transmission du virus d’un enfant à un autre ou à un adulte.

Par H.L.B, Publié le 15/09/2020, mis à jour le 15/09/2020
Teaser Media
les écoles touchées à leur tour

Au Maroc, la pandémie de la Covid-19 touche les écoles. Ce lundi 14 septembre, une semaine après la rentrée scolaire, plusieurs établissements ont annoncé avoir opté pour l’enseignement à distance après que certains de leurs employés ont été testés positifs au nouveau coronavirus. Situées à Rabat, à Marrakech et à Taourirt lesdites écoles ont dû suspendre les cours en présentiel pendant 14 jours, isoler les personnes infectées et procéder au dépistage des cas contacts, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans sa livraison de ce 15 septembre.

 

Les écoles touchées par la pandémie

Pour le moment, Rabat est la ville qui compte le plus d’écoles fermées en raison de la Covid-19. Le premier établissement scolaire à avoir signalé des cas de contamination parmi son corps enseignant est d’ailleurs le lycée français Descartes. Selon Médias24, l’administration de ce dernier a informé les parents d’élèves via son site officiel que tous les élèves seront placés «en mode distanciel, à compter du lundi 14 septembre 2020, pour une durée de 14 jours». Pour tester les personnes qui ont été en contact avec les contaminés, l’établissement a transformé le collège Saint-Exupéry en centre d’examen. Ledit collège a ainsi fermé ses portes aux élèves ce lundi 14 et mardi 15 septembre pour mener à bien cette opération, rapporte L’Opinion.

De son côté, Le Desk nous apprend que le Groupe Scolaire Jaques Chirac (GSJC) à Rabat a également signalé l’infection à la Covid-19 de l’un des membres de son équipe pédagogique. Yves Martel, chef de l'établissement, a annoncé la suspension des cours en présentiel le lundi 14 septembre afin de désinfecter en profondeur l’établissement. Et d’ajouter que tous les apprenants de cette école vont être soumis à un test PCR.

En outre, l’établissement "Elaraki" à Marrakech a fait savoir ce lundi «qu’une enseignante de langue arabe au sein de son Campus Ennakhil, et son époux, accompagnant éducatif au collège au sein du Campus Issil, ont été testés positifs à la Covid-19». La même source indique que les deux éducateurs sont actuellement en confinement chez eux et qu’ils ne regagneront leurs postes qu’après une période de 14 jours et avec la permission des autorités sanitaires. Puis d’après Yabiladi, l’école Tarik Jerada à El Aïoun Sidi Mellouk et le groupe scolaire d’Iderdar relevant de la direction provinciale de l’éducation nationale à Taourirt ont également suspendu l’enseignement en présentiel après que deux professeurs ont été confirmés porteurs de la Covid-19.

 

Des interrogations concernant la transmission du virus entre enfants se multiplient

L’apparition de cas de contaminations au sein des établissements scolaires soulève en effet plusieurs interrogations quant à la transmission du virus d’un enfant à un autre ou à un adulte. Selon Le Monde, qui reprend un rapport mené par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) sur le rôle du milieu scolaire dans la transmission du virus, «la transmission d’enfant à enfant en milieu scolaire est rare et n’est pas la principale cause d’infection par le SARS-CoV-2 chez les enfants, dont l’infection coïncide avec la période de fréquentation de l’école, en particulier dans les écoles maternelles et primaires». Le rapport de l’ECDC soutient que si les mesures d’hygiène et la distanciation sont respectées dans les établissements scolaires, il est «peu probable» que ces derniers deviennent des nids de propagation du virus. Le quotidien ajoute que cette étude a également démontré que «les transmissions entre enfants, ou d’enfants à des adultes, sont peu fréquentes» et que «dans la grande majorité des cas, c’est l’adulte qui est le transmetteur».

Enfin, rappelons que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait assuré que les enfants de moins de 11 ans sont moins susceptibles de contracter la Covid-19, et ce en raison de «l’immaturité de leurs récepteurs aux virus».


  • Partagez

Plusieurs nouvelles professions intègrent l’assurance maladie des indépendants

Ce jeudi 24 septembre, lors de la réunion du Conseil de gouvernement, trois projets de décrets relatifs à l’assurance maladie obligatoire (AMO) ont été adoptés. Le premier, n° 2.20.657 complétant l’an...

L'eau de rose pour ne pas vieillir

L’eau de rose est l'un des produits tendance de la "cosmétique naturelle". Une essence florale disponible partout au Maroc qui est l'un des plus grands exportateurs de roses parfumées. La ca...

Un Marocain arrêté en Espagne pour blanchiment d’argent

Dans son édition de ce vendredi 25 septembre, le quotidien arabophone Assabah rapporte que le Centre national espagnol des renseignements a lancé, en coordination avec la police, mais aussi la Guardia...

Covid-19 : des batailles remportées mais pas la guerre

Bien que la pandémie du coronavirus continue de se propager au Maroc, certaines villes ont réussi l...

HCP : la situation des réfugiés passée à la loupe

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a dévoilé ce jeudi les résultats d’une enquête menée sur les réf...

Ouverture des précommandes pour le nouveau Samsung Galaxy S20 FE

Samsung Electronics Co., Ltd. a récemment dévoilé le Galaxy S20 Fan Édition (FE), le dernier membre de la famille Galaxy S20. Il s’agit d’un smartphone haut de gamme conçu sur la base des attentes des...