Aller au contenu principal

Coronavirus : le point sur les nouvelles mesures de confinement

Depuis la levée en juin dernier d’un confinement très strict de quatre mois, le Maroc fait face à une hausse des cas d’infections au nouveau coronavirus. Afin de ralentir cette recrudescence, le royaume a instauré des mesures et des restrictions dans plusieurs régions du pays, sans écarter la possibilité du reconfinement total de l’ensemble du territoire. Fermeture de plusieurs plages, mise en place de barrages routiers et horaires restreints pour les restaurants, les cafés et les commerces, bouclage de plusieurs artères et quartiers... Retour sur les restrictions adoptées pour endiguer la pandémie.

Par Khansaa B., Publié le 24/08/2020, mis à jour le 24/08/2020
Teaser Media
Villes du Maroc : le point sur les nouvelles mesures de confinement

Alors que la tendance mondiale se dirige vers une diminution des cas de contamination, au Maroc, la situation pandémique préoccupe. Depuis fin juillet, le royaume, qui a dépassé la barre des 1000 contaminations quotidiennes, connaît une hausse inquiétante des infections au nouveau coronavirus. En moins d’un mois, plus de 30.000 Marocains ont été infectés par le virus, portant ainsi le nombre de cas d’infection depuis l’éclosion de la pandémie dans le pays en mars à 52.349. Ce chiffre inclut 36.343 guérisons et 888 décès. Actuellement, le nombre de cas actifs s’élève à 15.118.


Cette tendance haussière est due au relâchement vis-à-vis des dispositifs sanitaires des citoyens, et ce après la fin des quatre mois de confinement durant lesquels le Maroc avait réussi à maîtriser la propagation de la pandémie. Sa Majesté le roi Mohammed VI lui-même a exprimé son inquiétude face à la récente recrudescence des cas de la Covid-19, rapporte Yabiladi. Dans un discours adressé à la nation à l’occasion du 67e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Souverain n’écarte pas la possibilité du retour au confinement total sur l’ensemble du territoire. «Si cette tendance haussière perdure, la Commission scientifique chargée du suivi de l’évolution du Covid-19 pourrait préconiser un retour au confinement, voire un durcissement des mesures sanitaires», a-t-il lancé, appelant les Marocains à faire preuve de civisme.


Alors que le bilan continue de s’alourdir, notamment dans les régions de Casablanca-Settat, Fès-Meknès et Marrakech-Safi, le royaume isole certaines régions pour mettre fin à l’hémorragie du coronavirus. En effet, depuis le 27 juillet dernier, le Maroc avait décidé d’interdire les déplacements à destination et en provenance de huit grandes villes du pays, notamment Casablanca, Marrakech, Tanger et Fès. Cependant, puisque le virus circule désormais un peu partout dans le pays, ce dernier n’est plus dans une simple dynamique de «clusters», qui peuvent être identifiés et isolés, écrit Radio France internationale.


Ainsi, outre le contrôle et la limitation des déplacements, d’autres mesures plus draconiennes ont été mises en place pour garantir la sécurité des citoyens et lutter contre le virus. Les dispositions comprennent la fermeture de plusieurs plages, la fixation des horaires des restaurants, des cafés et des commerces ainsi que le reconfinement de certains quartiers. Ces nouvelles restrictions, annoncées dans un communiqué diffusé jeudi par le ministère de l’Intérieur, seront accompagnées par le durcissement du contrôle afin d’empêcher les résidents de quitter leur domicile sauf pour extrême nécessité. À Casablanca, Marrakech et Béni Mellal, les trois villes principalement visées par ces nouvelles restrictions, l’armée a été mobilisée pour faire respecter les nouvelles mesures, indique H24.


 

Fermeture des plages


Mardi 18 août, plusieurs plages proches de Rabat connaissant une forte affluence ont été fermées. Cette mesure a été prise avant le long week-end férié. À partir de vendredi à minuit, le gouvernement marocain a décidé de fermer toutes les plages de la province de Benslimane (de Oued Cherrat à Mansouriah, en passant par Bouznika et Dahomey), dans le cadre des dispositions préventives du pays pour contenir la propagation du nouveau coronavirus, rapporte Médias24. Selon Maroc diplomatique, les autorités ont également fermé des plages à Casablanca, à Dar Bouazza et à Mohammedia. Enfin, samedi 22 août, les autorités locales de la province de Berrechid ont annoncé la fermeture de toutes les plages des communes de Sidi Rahal Chati et Soualem Trifia, indique le Desk. Cette décision est entrée en vigueur dimanche à minuit. Ainsi, la baignade est totalement interdite sur toutes les plages relevant de ces régions.


 

Restriction des cafés, restaurants, commerces


À Casablanca, ville qui enregistre une hausse conséquente de nouveaux cas du coronavirus, il a été décidé la fermeture des hammams, salons de coiffure et de beauté, l’interdiction de la diffusion dans les cafés des matchs de foot ainsi que la fermeture des marchés de proximité à 16 heures, rapporte Challenge. Des mesures similaires ont été instaurées à Marrakech, ajoute la même source. En effet, les autorités ont décidé de fermer les hammams, salons de coiffure et de beauté, les salles et terrains de sport et les grands centres commerciaux de la ville ocre. Les mesures instaurées dans la ville comprennent également la fermeture à 14 heures des marchés de proximité et à 18 heures des complexes commerciaux, des cafés et des espaces publics (parcs et jardins), la fermeture des marchés et des souks à 17 heures, ainsi que la fermeture des zones, espaces verts et des parcs publics disposant d’accès multiples et qui sont fréquentés le soir. À Beni Mellal, les hammams, les salons de coiffure et de beauté, les salles et terrains de sport et les grands centres commerciaux ferment à 20 heures. Les marchés de proximité, quant à eux, ferment leurs portes à 14 heures et les complexes commerciaux, les cafés et les espaces publics à 18 heures. Il a également été décidé la fermeture à 22 heures des cafés, des restaurants et des commerces. Et d’ajouter que la capacité d’accueil fixée a 50% doit impérativement être respectée.


 

Bouclage de plusieurs artères et quartiers


Alors que des quartiers de grandes villes comme Marrakech, Tanger, Fès ou Rabat avaient déjà été reconfinés, les mesures annoncées jeudi par le ministère de l’Intérieur apportent plus de détails. Dans la capitale économique, les mesures comprennent la fermeture des entrées, et des parties de 2 quartiers de la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi ainsi que du durcissement du contrôle au niveau des points d’accès de certains quartiers situés à Ain Sebaâ et Hay Mohammadi. Des mesures concernant des fermetures similaires de deux rues de la préfecture des arrondissements El Fida-Mers Sultan, de sept quartiers, rues et avenues à Casa Anfa, de trois rues à Ben M’sik et de deux quartiers de la préfecture des arrondissements de Moulay Rachid ont été également maintenues. À Marrakech, les accès menant vers 12 quartiers ainsi que des points d’accès périphériques ont été fermés. À partir de midi le vendredi 21 août, la décision de fermer les accès à 6 quartiers à Beni Mellal est entrée en vigueur.


  • Partagez

Covid-19 : La France initie la deuxième vague de reconfinement

Avec un bilan épidémiologique quotidien dépassant les 33.000 contaminations et les 300 morts, la Fr...

Covid-19 : un bilan épidémiologique bimensuel préoccupant

Selon Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la division des maladies ambulatoires au ministère de la S...

Laftit : le Maroc jouit d’un climat de sécurité grâce à la vigilance des services compétents

Ce mardi 27 octobre, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a dressé le bilan des interpellations des individus i...

Une ONG musulmane dissoute en France

Ce mercredi 28 octobre en France, l’ONG humanitaire musulmane BarakaCity a été dissoute en Conseil des ministres. Selon Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, cette association «incitait à...

Coronavirus : Tanger renforce ses restrictions

Face à l’augmentation du nombre de ses contaminations au nouveau coronavirus, la ville de Tanger sera soumise à de nouvelles mesures de restrictions, à l’instar des villes de Tétouan et de Casablanca....

Prison locale de Tiflet 2 : un gardien tué par un présumé terroriste

Ce mardi 27 octobre, un employé de la prison locale de Tiflet 2 a été tué par un détenu. Selon un communiqué du Procureur du Roi près la Cour d’appel de Rabat, le Parquet général a ordonné l’ouverture...