Aller au contenu principal

Entreprises : les investissements reportés pour après 2020 (HCP)

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a présenté hier mardi les résultats de sa deuxième enquête relative à l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises. Cette enquête réalisée entre le 3 et le 15 juillet 2020 a concerné 4400 entreprises opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers. Voici les principaux points à retenir.

Par Mohamed L., Publié le 29/07/2020, mis à jour le 29/07/2020
Teaser Media
Entreprises

Les résultats de la deuxième enquête du HCP sur l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises sont désormais connus. Cette enquête, menée via la collecte assistée par tablette et téléphone du 3 au 15 juillet, a été réalisée auprès de 4400 entreprises organisées représentant l’ensemble des unités, rapporte le site officiel du HCP.

L’objectif était de s’enquérir du niveau de reprise d’activité des entreprises suite à la levée du confinement, d’appréhender les contraintes qui freinent cette reprise et de relever les mesures d’adaptation qu’elles ont entamées pour s’adapter au nouveau contexte post-confinement, rappelle la même source.

Le HCP explique que durant la période de confinement, 83,4% des entreprises ont déclaré avoir cessé leurs activités. 29,6% ont annoncé un arrêt partiel quand 52,4% ont annoncé un arrêt total des activités. 1,3% ont, quant à elles, signalé un arrêt définitif de leurs activités.

Sur ces entreprises sondées, 44% d’entre elles pensent qu’il faudra au minimum un an avant de retrouver une activité normale, 46% ont d’ores et déjà reporté ou annulé leurs investissements sur 2020 et près des deux tiers annoncent un retour d’emploi à la normale d’ici au minimum 6 mois. Les secteurs les plus touchés sont les secteurs de l’hébergement et restauration (99,7%), l’industrie textile et cuir (99,4%), les activités de construction (92,7%) ainsi que les industries métalliques et mécaniques (91,4%), rapporte le site LeBoursier.

Le HCP affirme qu’aujourd’hui la reprise d’activité en rythme normal concerne 40% des grandes entreprises, 35% des PME et 31% des TPE, tout en précisant que les deux tiers des sociétés exportatrices ont repris leurs activités, dont seulement 18,6% à un rythme normal.

 

Plus de la moitié des entreprises ont réduit leurs effectifs

Le rapport souligne l’impact important qu’a eu le coronavirus sur l’emploi. Près de 10% des entreprises du territoire ont procédé à des licenciements, la moitié d’entre elles ont procédé à des réductions de postes de façon temporaire, et 40,7% des entreprises, toutes tailles confondues, n’ont pas procédé à des réductions de personnel.

Au total, 59% des entreprises ont réduit leur effectif d’une façon ou d’une autre, soit temporairement, définitivement ou combinés. Par catégorie, la proportion des grandes entreprises qui ont réduit leurs effectifs est de 53%. Cette proportion atteint 62% chez les PME et 58% chez les TPE. Par secteurs d’activité, la proportion des entreprises ayant réduit leurs effectifs s’est élevée à 73% dans la construction, 67% dans l’industrie et 56% dans les services.

Concernant le retour au niveau initial d’emplois, les sociétés sondées estiment, pour un peu plus de la moitié d’entre elles, qu’il faudrait 3 à 6 mois avant un retour à la normale. Pour près des deux tiers des entreprises interrogées (65%), il faudra au minimum six mois pour que le niveau d’emploi revienne à la normale. Côté investissements, 46% des entreprises annoncent un report ou une annulation de ces derniers sur l’année 2020. Les grandes entreprises ont une propension plus élevée à maintenir leurs investissements quand les plus petites structures ont plus tendance à les reporter ou les annuler.


  • Partagez

Entreprises : les investissements reportés pour après 2020 (HCP)

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a présenté hier mardi les résultats de sa deuxième enquête relat...

Litiges bancaires : accélération de l'activité du centre de médiation

L’activité au niveau du Centre marocain de médiation bancaire (CMMB) s’est accélérée cette année av...

Le Roi prend la main sur le dossier d'entente sur les prix des carburants

Ce mardi, le roi Mohammed VI a été informé de la décision du Conseil de la concurrence concernant l...

Maroc PME dresse son bilan pour l’année 2019

Dans son édition de ce lundi 27 juillet, le quotidien francophone Aujourd’hui Le Maroc a rapporté que l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Maroc PME) a tenu, jeudi ...

La Loi de Finances rectificative publiée au Bulletin Officiel

Ce lundi 27 juillet, la Loi de Finances rectificative (LFR) a été publiée au Bulletin Officiel (BO), une semaine après son adoption en deuxième lecture à la Chambre des représentants. Parmi les princi...

Bank Al-Maghrib livre son diagnostic sur les banques

Les banques ont enregistré un résultat net part du groupe de 14,3 milliards de DH en 2019, en hauss...