Aller au contenu principal

Covid-19 : la situation ne s'améliore pas

Avec plus de 21.000 contaminations au coronavirus et à deux jours de l’Aïd Al Adha, le Maroc peine encore à contenir la progression de la pandémie. De nouveaux clusters de contagion ont été signalés à Marrakech et à Youssoufia. Face à la flambée des foyers industriels, les usines de Tanger ont même décidé de suspendre leurs activités jusqu’au 12 août. De leurs côtés, les autorités compétentes ont fermé 7 souks à bétails pour non-respect des mesures sanitaires. L’OMS assure pour sa part que la situation épidémiologique en Afrique est moins grave que celle en Europe, mais déplore la défaillance des systèmes de santé publics du continent.

Par H.L.B, Publié le 29/07/2020, mis à jour le 29/07/2020
Teaser Media
Exacerbation de la pandémie du Covid-19 au Maroc

À l’approche de l’Aïd Al Adha, la situation épidémiologique au Maroc est loin d’être rassurante.

 

De nouveaux clusters à Marrakech

À Marrakech, sur les 300 bouchers prétendant au sacrifice des moutons lors de l’Aïd Al Adha, 28 ont été confirmés porteurs du coronavirus, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce 29 juillet. Suite à l’apparition de ce cluster, les autorités locales se sont empressées de fermer les abattoirs concernés et procéder à un dépistage de la population des bouchers et de leur entourage. Le journal souligne que près de 1000 bouchers ont été testés jusqu’à présent afin de se voir octroyer une autorisation officielle pour exercer leur activité durant l’Aïd.

Outre les bouchers, 56 salariés du groupe Attijariwafa Bank travaillant dans la ville ocre ont également été confirmés atteints par le virus. Les laboratoires du Centre hospitalier universitaire (CHU) Cheikh Zaid à Casablanca ont annoncé ce chiffre après avoir testé 482 employés de la banque à Marrakech. Ce bilan alarmant a poussé l’ensemble du paysage bancaire à enclencher des campagnes de dépistage ciblées en mettant en œuvre des moyens de détection précoce du virus afin de mettre fin à son expansion.

 

Premières contaminations à Youssoufia

La province de Youssoufia a signalé cette semaine ses deux premières contaminations au Covid-19 depuis la déclaration de la pandémie au Maroc, le 2 mars dernier. Ce mercredi 29 juillet, le quotidien Al Massae révèle que c’est dans une exploitation agricole de la commune de Khoualfa, à quelque 40 kilomètres de la ville, que les deux cas ont été détectés. Il s’agit d’une jeune ouvrière originaire du douar Hamriyyine de la même commune et d’un comptable issu du quartier de Sidi Youssef Benali à Marrakech. Le journal précise que ces derniers ont été admis en urgence à l’hôpital de campagne de Benguérir. Concernant l’exploitation agricole, les autorités compétentes l’ont mise en quarantaine et ont procédé à la délimitation ainsi qu’à l’identification de toutes les personnes ayant été en contact avec les deux employés contaminés afin de les soumettre aux tests PCR.

 

Les usines de Tanger sur le qui-vive

Suite à la flambée des infections dans le milieu industriel à Tanger, les usines de la ville ont décidé de suspendre leurs activités, de manière volontaire et spontanée, jusqu’au mercredi 12 août 2020. Cette décision a été actée le 27 juillet 2020 à l’issue d’une rencontre qui a réuni l’ensemble des acteurs économiques de la ville du détroit, notamment les propriétaires d’usines et d’unités industrielles, ainsi que les représentants des zones franches, rapporte Le360. Il a également été décidé de procéder à une large opération de désinfections desdites unités afin de préserver la santé des salariés, tout en se conforment aux recommandations des autorités sanitaires.

De son côté, Aujourd’hui le Maroc indique dans sa livraison du jour que le secteur hospitalier de Tanger profitera désormais de renforts logistiques et humains fournis par les Forces armées royales (FAR), afin de tracer et d’isoler le nombre important de porteurs du Covid-19 dans la ville. Ainsi, une équipe médicale des FAR a été mobilisée dans ce sens pour combler le besoin en personnel soignant dans cette métropole du nord. Il s’agit de 48 médecins et infirmiers, spécialisés en réanimation, en épidémiologie et en virologie, qui viennent renforcer les effectifs de la clinique de la CNSS. En outre, cette structure a été dotée de 17 lits supplémentaires, équipés notamment d’appareils de réanimation et de respiration artificielle. Sa capacité d’accueil est ainsi passée à 20 lits spécialisés pour le traitement des cas critiques d’infection au coronavirus.

 

Fermeture de 7 souks de cheptel pour non-respect des mesures sanitaires

Dans un communiqué de presse conjoint, daté du mardi 28 juillet, les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture ont annoncé que les autorités ont fermé sept marchés à bétail au Maroc pour non-respect des mesures sanitaires préconisées contre le Covid-19. Selon Hespress Fr, cette décision intervient après que des photos et des vidéos circulant en ligne ont révélé des infractions et des violations des dispositions préventives dans les souks à bétail, alors que le nombre de contaminations ne cesse d’augmenter dans le royaume. Conformément au guide réalisé par les deux départements et portant sur les dispositifs mis en place pour l’Aïd Al Adha, ces fermetures surviennent à la suite des observations et des recommandations des commissions locales de suivi des souks. Notons que le guide en question énumère une liste de consignes organisationnelles à instaurer dans les marchés à bestiaux destinés à l’Aïd, notamment l’aménagement et les conditions d’accès aux souks, ainsi que les mesures sanitaires à respecter par les clients, les éleveurs, les bouchers et tous les métiers conjoncturels autour de l’événement.

Les souks concernés par cette fermeture sont :

  • Souk Al Had à Sidi Bouknadel-Salé (région de Rabat-Salé-Kénitra) fermé le 27 juillet ;
  • Souk el Arba el Aounate à Sidi Bennour (région de Casablanca-Settat) qui sera fermé à partir du 29 juillet ;
  • Souk Had Lfraita à El Kelaa des Sraghnas (région de Marrakech-Safi) fermé le 27 juillet ;
  • Souk Bouderbala à Boubidmane (région Fès-Meknès) fermé depuis le 20 juillet ;
  • Souk Sebt Jahjouh (région Fès-Meknès) fermé depuis le 20 juillet ;
  • Souk Ras Jerry (région Fès-Meknès) fermé depuis le 20 juillet ;
  • Souk Ait Ishak à Khénifra (région Beni Mellal-Khénifra) fermé le 28 juillet.

 

L’OMS préoccupée par la progression du Covid-19 en Afrique

Selon les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afrique dénombre désormais 87970 contaminations au coronavirus contre 18.475 décès. Bien que ce bilan reste faible comparé à celui de l’Europe ou des États-Unis, Michael Ryan, directeur des situations d’urgences sanitaires à l’OMS, s’est dit préoccupé par l’accélération de la pandémie dans le continent, surtout que les systèmes de santé publics de ce dernier sont très défaillants. Le Matin indique, ce mercredi 29 juillet, que les experts de l’agence onusienne avertissent que l’assouplissement des restrictions dans certains pays africains pourrait provoquer un nouveau pic de l’épidémie. Ils évoquent ainsi le cas de l’Afrique du Sud qui, avec ses 459761 infections au Covid-19 et ses 7257 décès, occupe la 5e place mondiale en terme de nombre de contaminations. L’OMS appelle ainsi les pays du continent à faire preuve de vigilance les prochains jours ainsi qu'à consolider davantage les mesures anti-coronavirus.


  • Partagez

HACA : les acteurs politiques peu en vue durant le confinement

La Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) a livré une analyse sur un échantillon d...

Année scolaire 2020-21 : reprise des cours le 7 septembre 2020

Le ministère de l’Éducation a annoncé jeudi que l’année scolaire 2020-2021 débutera le 1er septembr...

Casablanca : décès d’un citoyen suite à l’effondrement d’une maison

Ce jeudi 6 août, une maison de trois étages s’est effondrée au quartier Al Masoudia - Sbata, à Casablanca. Cet incident qui a eu lieu au petit matin a fait un mort. Selon des témoignages sur place, le...

Covid-19 : de nouvelles mesures s’imposent

Le nombre quotidien de nouvelles contaminations au coronavirus est monté en flèche ces deux dernièr...

Enseignement : trois scénarios pour la reprise en septembre

À moins de quatre semaines du début de l’année scolaire 2020/2021, le ministère de l’Éducation nati...

Accès aux facultés de médecine : le concours commun d’accès assure l’égalité des chances

Ce mercredi 5 août, Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation, a annoncé que le concours conjoint pour l’accès à la première année à la Faculté de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire s’est dérou...