Aller au contenu principal

La Confédération marocaine de TPE-PME et le PAM se réunissent

Par Khansaa B., Publié le 22/07/2020, mis à jour le 22/07/2020
Teaser Media
Confédération marocaine de TPE-PME

Ce mercredi 22 juillet, à l’initiative de la Confédération marocaine des TPE-PME (Très Petite Entreprise & Petite et Moyenne Entreprise), une réunion se tiendra avec le Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM), en présence de Abdellatif Wehbi, son Secrétaire général. Cette rencontre fait partie d’une série de réunions qui seront organisées par la confédération avec les partis politiques les plus représentatifs. L’objectif est d’étudier la situation économique et sociale au Maroc à la lumière de la crise économique provoquée par la pandémie du nouveau coronavirus et ses effets sur les PME, notamment à l’approche des élections. Il ne s’agit pas d’une initiative entre la Confédération et les partis politiques, car elle avait précédemment tenu plusieurs réunions similaires en 2016 et avec les équipes parlementaires des deux chambres en 2015.

Pendant les quatre mois de confinement, 83% des TPE-PME ont été en arrêt total et tous les secteurs ont été touchés. Après le confinement, ces types d’entreprises se sont retrouvées dans des situations graves, car elles ont été beaucoup plus endommagées que toutes les autres entreprises, souligne la confédération. Et d’ajouter que ces entreprises ont accru leurs souffrances, car elles n’ont pas reçu une attention particulière comme le reste des pays, puisqu’elles n’ont pas bénéficié des décisions du Comité de Veille économique.

Ainsi, lors de cette réunion, les parties prenantes prévoient d’aborder la protection des droits TPE-PME en leur permettant de donner leur avis et de participer à la prise de décisions. Cette démarche vise à réaliser un véritable décollage économique en soutenant et en accompagnant les TPE-PME qui sont en faillite. Elle vise également à chercher un consensus sur un modèle de développement économique et social, dans lequel la part des TPE-PME aura les meilleures chances, compte tenu de leur position, de leur nombre et de leur contribution à l’emploi, à l’économie nationale, à la paix sociale, etc. L’objectif est de permettre aux TPE-PME d’être représentées dans toutes les institutions concernées pour faire entendre leurs voix et se défendre, surtout d’être représentées dans :

  • La Chambre des Conseillers (Parlement) ;
  • Dialogue social ;
  • Comité national du Climat des Affaires ;
  • Le Conseil Économique, social et environnemental ;
  • Les Conseils d’Administration de : CCG, Maroc PME, CNSS, etc.

  • Partagez

Entreprises : les investissements reportés pour après 2020 (HCP)

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a présenté hier mardi les résultats de sa deuxième enquête relat...

Litiges bancaires : accélération de l'activité du centre de médiation

L’activité au niveau du Centre marocain de médiation bancaire (CMMB) s’est accélérée cette année av...

Le Roi prend la main sur le dossier d'entente sur les prix des carburants

Ce mardi, le roi Mohammed VI a été informé de la décision du Conseil de la concurrence concernant l...

Maroc PME dresse son bilan pour l’année 2019

Dans son édition de ce lundi 27 juillet, le quotidien francophone Aujourd’hui Le Maroc a rapporté que l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Maroc PME) a tenu, jeudi ...

La Loi de Finances rectificative publiée au Bulletin Officiel

Ce lundi 27 juillet, la Loi de Finances rectificative (LFR) a été publiée au Bulletin Officiel (BO), une semaine après son adoption en deuxième lecture à la Chambre des représentants. Parmi les princi...

Bank Al-Maghrib livre son diagnostic sur les banques

Les banques ont enregistré un résultat net part du groupe de 14,3 milliards de DH en 2019, en hauss...