Aller au contenu principal

Réunion du Comité central de l’Istiqlal : Baraka alerte le gouvernement

Le parti de l’Istiqlal (PI) a tenu samedi dernier une réunion de son Comité central. Le secrétaire général du parti, Nizar Baraka, en a profité pour mettre en garde le gouvernement quant à la menace d’une «récession économique historique», qui risque d’être fatale au royaume. Retour sur les faits marquants de cette réunion faite par visioconférence.

Par Mohamed L., Publié le 29/06/2020, mis à jour le 29/06/2020
Teaser Media
Nizar Baraka

Le secrétaire général (SG) du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka, a déclaré lors de son intervention samedi à la réunion du Comité de l’Istiqlal que la pandémie du Covid-19 a donné naissance à un consensus national, qui n’a lieu qu’avec des constantes religieuses et sociales, et un esprit solidaire national. Il a averti le gouvernement contre une "récession économique historique", dont les implications risquent d'être dévastatrices aussi bien sur l'emploi que sur le pouvoir d'achat. Il invite l’Exécutif à s’intéresser au capital humain, notamment dans les secteurs de l’enseignement et de la Santé, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du lundi 29 juin 2020.

Baraka a mentionné que la crise due au Covid-19 est «une opportunité pour le Maroc de rompre avec les politiques publiques qui ont déjà montré leurs limites», rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du lundi 29 juin. Pour lui, ces politiques «n’ont conduit qu’à la précarité économique et sociale qui a été aggravée par cette crise». Le SG a rappelé les recommandations faites par son parti au gouvernement durant cette période. «Nous avons mis notre veto au projet de loi n°22.20 relatif aux réseaux sociaux, de diffusion et similaire, lequel projet portait atteinte au droit de la liberté d’expression. Nous avons plaidé pour que personne ne soit exclu du soutien financier de l’État», a-t-il souligné, ajoutant que le parti a toujours appelé au rapatriement des Marocains bloqués à l’Étranger, et ce, selon des critères spécifiques.

 

Rappel des propositions

L’Istiqlal a livré son plan de relance de l’économie nationale. Ce plan vise à sauvegarder la classe moyenne et préserver les couches sociales les plus démunies de la précarité et de la pauvreté en instaurant un «revenu minimum vital» pouvant assurer une vie digne aux familles défavorisées. Le parti a également proposé au gouvernement d’élargir la base de la protection sociale et médicale, d’intégrer le secteur informel dans le secteur organisé et de réformer le système de retraites.

Aussi, parmi les éminentes propositions du parti, figure la création d’une banque publique d’investissement, capable de soutenir les petites et moyennes entreprises (PME), rapporte le journal l’Opinion ce lundi. «Il est temps de rompre avec les politiques ayant entraîné la baisse de la croissance économique, la recrudescence des taux de chômage et l’approfondissement du fossé entre les plus riches et les plus pauvres, et ce, en vue de construire ensemble un nouveau modèle de développement où justice et équité sont les maîtres mots», conclut Baraka.


  • Partagez

Le bras de fer Maroc-Amnesty International se poursuit

Faisant l’objet de plusieurs rapports et articles hostiles de l’Organisation non gouvernementale (O...

Le registre social unifié sera généralisé à partir de 2023

Le registre social unifié entrera en vigueur en 2022 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, alors qu...

Fête de l’indépendance de l’Algérie : le roi Mohammed VI adresse un message à Abdelmadjid Tebboune

Ce dimanche 5 juillet, à l’occasion du 58e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, Sa Majesté le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président algérien Abdelmadjid Tebbo...

Le Maroc dénonce la position hostile d’Amnesty International à son égard

Le Maroc dénonce les allégations injustes et fausses qu’Amnesty International lui impute. L’Organis...

Entretiens maroco-portugais : coopération bilatérale en matière d’énergie

Ce jeudi 2 juillet, Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, et João Pedro Matos Fernandes, son homologue portugais, se sont entretenus, lors d’une vidéoconférence, en prés...

Soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le CDH de l’ONU

Ce mardi 30 juin à Genève, un groupe composé de 26 pays a réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc devant le Conseil des Droits de l’Homme (CDH) de l’Organisation des Nations unies (ONU...