Aller au contenu principal

Le Maroc a réussi avec brio la gestion de la pandémie du Covid-19

Le nombre de contaminations au coronavirus au Maroc est toujours élevé, comptant 3234 cas actifs ce lundi 29 juin. Le ministère de la Santé assure toutefois que cette hausse est le résultat de l’accélération de l’opération de dépistage dans le royaume. Pour mieux lutter contre la pandémie, de nouvelles technologies "100% Made in Morocco" ont été présentées au ministre de l’Industrie. Ce département fait d’ailleurs partie des principaux ministères qui se sont démarqués de par leur engagement et efforts lors de cette crise sanitaire.

Par H.L.B, Publié le 29/06/2020, mis à jour le 29/06/2020
Teaser Media
Le Maroc a réussi la gestion du Covid-19

La situation épidémiologique au Maroc recommence à se stabiliser. Ce lundi 29 juin, et contrairement à la semaine dernière, le pays a enregistré une baisse en termes de nouvelles infections au coronavirus. En effet, le bilan national fait état de 12.248 contaminations (+196), 8790 guérisons (+50), 224 décès (+3), 638.471 personnes confirmées non porteuses du virus (+4322) et 3234 cas actif (+143). Selon le ministère de la Santé, le taux de létalité est de 1,83% et celui des rémissions et de 71,77%.

 

Aït Taleb rassure

Bien que le nombre de patients en cours de traitement soit élevé, Khalid Aït Taleb, ministre de la tutelle, a assuré que la situation reste maitrisable et stable. Médias24 rapporte que le ministre a expliqué que c’est «l’élargissement du dépistage collectif précoce» qui est à l’origine de l’augmentation du nombre de contaminés dans le pays. S’inscrivant dans le cadre de l’accompagnement et de la préparation à l’assouplissement des mesures de confinement sanitaire, cette démarche a permis de confirmer que presque la totalité des malades identifiés sont asymptomatiques. Cependant, ces derniers restent transmetteurs du virus et nécessitent «une prise en charge pour protéger les personnes fragiles» et pour veiller au «respect strict des mesures préventives recommandées par les autorités sanitaires», soutient Aït Taleb. Lors de son allocution du samedi 27 juin, le ministre a de nouveau exhorté les Marocains à adhérer aux dispositifs en vigueur et à les appliquer, notamment «le port correct du masque, l’hygiène, le respect de la distanciation physique, l’évitement des rassemblements et le téléchargement de l’application “Wiqaytna”», indique la même source.

 

Le Maroc innove pour mieux lutter contre le Covid-19

Dans sa livraison de ce lundi 29 juin, Le Matin nous apprend que la startup marocaine Aya Projects a réalisé un dispositif de dépistage de nouvelle génération. L’appareil, le premier de son genre dans le monde et appelé Aya PCX XR, peut effectuer les deux types de tests les plus efficaces en termes de détection du Covid-19. La première version de la machine est capable de réaliser jusqu’à 16 tests toutes les 3h30, tandis que la seconde en fait 48 en 3 heures, explique la startup au journal. La même source avance que «cette invention mesure la réaction en chaine par polymérase quantitative qui permet d’évaluer la quantité d’ADN du virus» et analyse les «données issues de radiographies pulmonaires grâce à l’intelligence artificielle». Et d’ajouter que Aya PCX XR dispose d’un modèle d’apprentissage automatique (Machine Learning), qui lui permet de diagnostiquer le virus, sans aucune connexion Internet, avec un taux de confirmation de 97%.

Contribuant à la réalisation de cet appareil, Mounir Filali, docteur en biologie, assure que «ce dispositif peut également être utilisé pour diagnostiquer d’autres maladies telles que l’Ebola, Zika, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-Cov) et le syndrome respiratoire aigu sévère».

En plus de Aya Projects, la startup Nextronic a également développé un nouveau prototype de thermomètre électronique de prise de température par infrarouge. D’après L’Opinion, ce dernier s’aligne sur les normes internationales et son prix est très compétitif. Présenté le samedi 27 juin à Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, ce thermomètre pourrait mettre fin à l’importation de ce produit depuis l’étranger. Selon le ministre «ces petits outils sont d’une utilité extrême. Les orientations du souverain sont très claires. Il faut donner la chance aux Marocains». Il a précisé que le royaume doit impérativement dépendre des compétences de ses ressortissants dans le domaine de la technologie, notant que «cela ne peut être fait que par les enfants du pays».

 

Ces ministres qui ont piloté la bataille contre le coronavirus

Les départements de Moulay Hafid Elalamy (Industrie), de Aziz Akhannouch (Agriculture), de Khalid Aït Taleb (Santé) et de Mohamed Benchaâboun (Économie), ont brillé de par leurs efforts lors de cette crise sanitaire. Dans son édition de ce lundi 29 juin, Assabha assure que, contrairement à plusieurs de leurs confrères, les ministres précités sont les seuls qui ont relevé «les défis inhérents aux conséquences de la pandémie du coronavirus». Le ministre de l’Industrie et du Commerce est cité en premier lieu par le journal. Ce dernier évoque la mobilisation de Moulay Hafid Elalamy après des usines et des ressources humaines pour la production de masques et de gels antiseptiques, ainsi que la réalisation de matériel de réanimation pour les hôpitaux locaux. En deuxième lieu, le journal parle d’Akhannouch, qui a su assurer la sécurité alimentaire des Marocains et leur autosuffisance en produits divers. La même source loue par la suite le ministre de la Santé et ses équipes pour leur gestion de la situation épidémiologique, qui a évité une exacerbation de la pandémie dans le royaume. Benchaâboun, avec son Comité de veille économique (CEV), fait également partie des responsables qui ont contribué au combat contre le Covid-19, et ce, poursuit le quotidien, en mettant en place des dispositifs anticipatifs visant à amortir l’impact économique de cette crise, dont le Fonds spécial Covid-19.


  • Partagez

Le ministère de l’Éducation prévoit deux scénarios pour la rentrée scolaire

Dans son édition de ce lundi 6 juillet, le journal francophone Les Inspirations Éco a rapporté qu’alors qu’il ne reste plus que deux mois avant la rentrée scolaire, le ministère de l’Éducation a élabo...

Royal Air Maroc : un plan social sous hautes tensions

Comme annoncé la semaine dernière, la Royal Air Maroc (RAM) a décidé de réduire son trafic aérien e...

Covid-19 : recrudescence de la pandémie au Maroc et dans le monde

Depuis la découverte du foyer de contagion de Safi, le nombre de contaminations au coronavirus ne c...

Ouverture des frontières : le verdict attendu ce lundi

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, sera l’hôte ce lundi de la Commission des affa...

Baccalauréat 2020 : la première phase s’est déroulée dans de bonnes conditions

Ce dimanche 5 juillet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé que la première phase des examens ...

Les défaillances d’entreprises s’accélèrent

Les défaillances d’entreprises risquent de se multiplier dans le monde à cause de la pandémie du Co...