Aller au contenu principal

Une plaignante affirme avoir été victime de Souleiman Raïssouni

Par H.L.B, Publié le 09/06/2020, mis à jour le 09/06/2020
Teaser Media
Une plaignante affirme avoir été victime de Souleiman Raïssouni

Le 29 mai 2020, un journal électronique a publié un article sous le titre "Communication au Procureur général", lié à l’affaire de Souleiman Raïssouni, journaliste et rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum. L’article en question a soutenu «qu’une citoyenne aurait subi des pressions de la part d’une avocate et d’une tierce personne pour se constituer partie plaignante et victime d’une agression sexuelle de la part de l’accusé», rapporte Le360. Ce lundi 8 juin, le Procureur du roi près de la Cour de première Instance de Casablanca a annoncé l’ouverture d’une enquête à ce sujet. Suite à cette investigation, poursuit la même source, l’auteure de cette déclaration a été identifiée et a assuré qu’elle n’a aucunement été forcée ou sollicitée «pour se présenter en victime d’une agression sexuelle», affirme un communiqué du Procureur du Roi.


Rappelons que Souleiman Raïssouni a été accusé sur les réseaux sociaux d’avoir agressé sexuellement un militant de la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi, Trans) du Maroc et a été arrêté pour atteinte à la pudeur. Le lundi 25 mai, alors que le journaliste a été placé en détention par les autorités judiciaires, le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a pour sa part publié un communiqué de presse exhortant les observateurs à s’abstenir de porter des jugements hâtifs, car l’affaire est toujours en cours d’instruction. De son côté, Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé que c’était une «affaire politique».


  • Partagez

Covid-19 : la France instaure la 2e vague de confinement

Avec un bilan épidémiologique quotidien dépassant les 33.000 contaminations et les 300 morts, la Fr...

Covid-19 : un bilan épidémiologique bimensuel préoccupant

Selon Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la division des maladies ambulatoires au ministère de la S...

Laftit : le Maroc jouit d’un climat de sécurité grâce à la vigilance des services compétents

Ce mardi 27 octobre, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a dressé le bilan des interpellations des individus i...

Une ONG musulmane dissoute en France

Ce mercredi 28 octobre en France, l’ONG humanitaire musulmane BarakaCity a été dissoute en Conseil des ministres. Selon Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, cette association «incitait à...

Coronavirus : Tanger renforce ses restrictions

Face à l’augmentation du nombre de ses contaminations au nouveau coronavirus, la ville de Tanger sera soumise à de nouvelles mesures de restrictions, à l’instar des villes de Tétouan et de Casablanca....

Prison locale de Tiflet 2 : un gardien tué par un présumé terroriste

Ce mardi 27 octobre, un employé de la prison locale de Tiflet 2 a été tué par un détenu. Selon un communiqué du Procureur du Roi près la Cour d’appel de Rabat, le Parquet général a ordonné l’ouverture...