Aller au contenu principal

Covid-19 : dépistage et mesures de précaution à l'approche de l'Aïd

Le coronavirus poursuit sa propagation dans le pays, en particulier à Casablanca. À l’approche de Aïd Al Fitr, les mesures sécuritaires ont été consolidées pour sanctionner toute transgression des consignes de l’état d’urgence sanitaire. Toutefois, à Tétouan, la baisse du nombre de contaminations a permis d’assouplir légèrement les restrictions de confinement en vigueur. Le Maroc a signé une convention d’un milliard de dirhams avec l’Union européenne afin de renforcer sa réponse contre le Covid-19, et a entamé l’exportation de ses masques vers plusieurs pays étrangers. Enfin, une stratégie de dépistage de près de 1,8 million de tests vient d'être lancée par la Santé.

Par H.L.B, Publié le 21/05/2020, mis à jour le 21/05/2020
Teaser Media
tour d'horizon de l'actualité du 21 mai

Le bilan national de la pandémie du coronavirus a atteint, ce jeudi 21 mai, 7211 contaminations (+78), 196 décès (+2), 4280 guérisons (+182), 105786 cas exclus après des tests négatifs en laboratoire (+6915) et 2735 cas en cours de traitement. Alors que le taux de létalité est passé à 2,72%, celui des rémissions s’élève à 59,35%, assure le ministère de la Santé. Ce mercredi 20 mai, Mohamed Lyoubi, directeur de l’épidémiologie au sein de la tutelle, a indiqué que la région de Casablanca-Settat compte à elle seule 31,9% des infections enregistrées dans le pays (2242 cas), suivie par Marrakech-Safi avec 18,13% (1307 cas), Fès-Meknes avec 13,65% (984 cas), Tanger-Tetouan-Al Hoceima 13,63% (983 cas) et Rabat-Salé-Kenitra 9,44% (681 cas). Par ailleurs, selon Médias24, sur les 75 provinces du royaume, 33 sont désormais "coronavirus-free". Les dernières provinces à s’être déclaré sans Covid-19 sont Rhamna, Safi et Essaouira.

 

Casablanca ravagée par le Covid-19

Selon Lyoubi, 85% des nouveaux cas recensés dans le pays proviennent de foyers de contagion. Il a déploré qu’en dépit des mesures de confinement obligatoire, de sécurité et d’hygiène imposés par autorités publiques, les clusters continuent d’émerger au Maroc et surtout à Casablanca. D’après TelQuel, 4 foyers ont été récemment découverts dans la métropole. La même source rapporte que suite à la contamination de plusieurs de ses commerçants, le marché Badr du quartier Bourgogne a été fermé par les autorités. Pour Nadia Rmili, directrice régionale de la Santé de la région, se dit plus préoccupée par les nouveaux clusters professionnels. Elle souligne que plusieurs contaminations ont été identifiées par les services d’inspection au niveau de sites métallurgiques, agroalimentaires, mais aussi auprès des chauffeurs de taxi. La même source soutient que ces derniers ont réclamé un dépistage généralisé, après l’exposition d’un de leurs confrères au virus. Rmili ajoute : «presque à chaque fois que l’on fait un dépistage dans une usine, cela révèle des cas positifs». Cependant, elle assure que la capacité litière de la région ne cesse d’augmenter afin d’accueillir les éventuels cas et les traiter. S’adressant aux habitants et aux industriels de la région elle insiste : «Maintenant, il faudrait que les entreprises nous aident en mettant en place des barrières de sécurité, avec différentes protections. On ne va pas s’amuser à chaque apparition d’un cluster à le traiter et rebelote».

 

Renforcement de la sécurité pendant l’Aïd

Afin d’éviter d’éventuelles transgressions des mesures de l’état d’urgence sanitaire pendant Aïd El-Fitr et une aggravation de la pandémie du coronavirus, des directives ont été données aux différents responsables sécuritaires pour multiplier les rondes et les contrôles continus dans les villes, les villages et les campagnes du pays. Dans sa livraison de ce jeudi 21 mai, Al Massae rapporte qu’à l’exception de quelques cas d’urgence, aucun déplacement entre les villes ne sera autorisé. Le journal ajoute que des barrages de contrôle seront installés aux entrées et sorties des villes et des villages ainsi qu’au niveau de tous les axes autoroutiers ruraux et urbains. De par ce renforcement sécuritaire, les autorités compétentes visent à baisser la courbe des contaminations au Covid-19, et ce afin d’assurer aux citoyens, qui retourneront au travail après l’Aïd, une reprise sécurisée.

 

Lancement d'une opération de près de 1,8 million de tests de dépistage

Dans une circulaire, datée du 20 mai 2020, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, a annoncé le lancement d’une campagne de dépistage massif qui s’étalera sur 90 jours, et ne prendra fin qu’à la fin de juillet ou début août. Cette opération a pour objectif de réaliser 1790000 dépistages et 125000 tests de diagnostic précoce, rapporte Médias24. Visant à détecter les cas asymptomatiques et les cas-contacts liés à la pandémie du coronavirus, la missive appelle les directeurs régionaux de la Santé à élaborer des plans régionaux opérationnels de mise en œuvre de cette stratégie, et ce «dans les plus brefs délais». «Le confinement, tel que mis en place actuellement, ne pouvant être prolongé indéfiniment, sa levée est en cours de préparation au sein du comité national de la riposte», explique le ministre.

 

Assouplissement du confinement à Tétouan

À Tétouan, les autorités locales ainsi que l’administration centrale ont décidé d’assouplir les restrictions du confinement obligatoire. Selon Al Ahdath Al Maghribya, les magasins de vêtements, de chaussures et de tissu, ainsi que les ateliers des couturiers de la ville ont ainsi ouvert leurs portes, ce mercredi 20 mai, tout en respectant les dispositions de précaution (distanciation physique, port du masque, interdiction des rassemblements et désinfections régulières des espaces). Cette décision a fait suite à l’amélioration de la situation épidémiologique de cette province, qui n’a enregistré aucun nouveau cas positif depuis deux semaines. Toutefois, indique le journal dans son édition du jour, «les magasins situés dans les lieux très encombrés, les Kissariats et les espaces clos» ne sont pas concernés par cette démarche. Et d’ajouter que les commerces devront respecter les horaires d’ouverture et de fermeture en vigueur (de 9h du matin à 17h), et que toute transgression entraînera leur fermeture.

 

Le Maroc signe une convention de 1 milliard de dirhams avec l’UE

Ce mardi 19 mai, le Maroc a signé une convention d’un montant de 1,1 milliard de DH (100 millions d’euros) avec l’Union européenne (UE). Ce soutien va servir à renforcer le financement de la lutte contre le Covid-19 dans le royaume, mais aussi «à accompagner l’ambitieux plan de réforme du ministère de la Santé», rapporte L’Économiste. Le quotidien explique que ce programme vise à améliorer la qualité et la sécurité des soins au Maroc, à aider le pays dans la gestion humaine et financière du système hospitalier, à contribuer à la mise en œuvre de la territorialisation des services de santé, ainsi qu’à soutenir les femmes et les enfants victimes de violences. En outre, la signature de cette convention permettra le développement d’une assistance technique qui consolidera «les capacités du système national de santé dans la préparation, la gestion et la riposte aux crises sanitaires». Ce fonds de soutien servira également à l’achat de matériels, d’équipement biomédical, et de dispositifs médicaux nécessaires pour agir face à ces crises.

 

Exportation des masques de protection marocains vers l’étranger

Selon 2M, depuis le 10 mai, l’exportation des masques de protection confectionnés au Maroc a progressivement augmenté. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du Commerce, a expliqué à l’agence de presse espagnole EFE que 16 entreprises marocaines ont été autorisées à exporter les équipements de protection qu’elles produisent vers l’Espagne, la France, l’Italie et l’Allemagne. Il a soutenu que 73 unités et coopératives fabriquent également des masques lavables et réutilisables. Elalamy a précisé qu’au total ce sont environ 40 usines de textiles qui produisent 10 millions de masques par jour au Maroc. De son côté, Dr Abderrahim Derraji a déclaré à Les Inspirations Éco «qu’aujourd’hui 95,7% des pharmaciens détiennent les masques subventionnés en stock et 39,9% disposent de masques réutilisables», assurant ainsi que les réserves couvrent largement les besoins de l’ensemble des citoyens du royaume.

 


  • Partagez

Le ministère de l’Éducation annonce la gratuité de TelmidTICE

Ce dimanche 31 mai, le ministère de l’Éducation, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé le lancement d’un nouveau système informatique....

Lancement du rapatriement des Marocains bloqués à l'étranger

Depuis le 13 mars 2020, près de 38.000 Marocains se sont retrouvés bloqués un peu partout dans le m...

Des extrémistes appellent au meurtre de 3 influenceurs marocains

Najib El Mokhtari, Othmane Safsafi et Marouane Lamharzi Alaoui, trois influenceurs marocains qui utilisent leurs chaînes YouTube pour discuter des matières scientifiques et de l’Histoire, sont récemme...

Lutte contre le Coronavirus : le Maroc "très proche du succès"

Après plus de deux mois et demi de confinement, le Maroc se dirige vers la levée de cette mesure le...

Une médiation nécessaire entre les écoles privées et les parents d'élèves

L’ambiance est tendue entre les parents d’élèves et les directeurs d’écoles privées. La raison ? Le...

Rapatriement des Marocains : Ait Taleb temporise mais rassure

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé a déclaré jeudi devant la commission des secteurs sociaux qu...