Aller au contenu principal

Financement des entreprises : les nouveaux produits de la CCG

La Caisse Centrale de garantie (CCG) a dévoilé ses nouveaux produits dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement des entreprises. Il s’agit de deux produits de garantie et d’un produit de financement dédié aux startups. En tout, les huit milliards de DH de garanties sur trois ans permettraient aux très petites entreprises (TPE) et porteurs de projet de décrocher jusqu’à 56 milliards de DH de crédits.

Par J.R.Y, Publié le 04/02/2020, mis à jour le 13/02/2020
Teaser Media
Les nouveaux produits de la CCG

Nous rentrons dans la phase opérationnelle du programme intégré d’appui et de financement aux entreprises (nommé programme Intilaka). Les conventions entre les banques et la Caisse centrale de garantie (CCG) ont été signées ce lundi 3 février. Dans la foulée, les banques ont déployé la nouvelle offre dans leurs réseaux respectifs. Pour rappel, un fonds de 8 milliards de DH alimenté par le budget, les banques et le Fonds Hassan II, va servir à garantir les crédits aux très petites entreprises (TPE) et porteurs de projet. Les crédits mobilisables pourraient atteindre 56 milliards de DH, note Médias24.

3 nouvelles solutions de financement

La Caisse centrale de garantie a mis en place trois nouveaux produits : «DAMANE INTELAK», «DAMANE INTELAK AL MOUSTATMIR AL QARAWI» et «START-TPE».

Le premier produit cible les auto-entrepreneurs, jeunes diplômés, micro & TPE, l’informel et les petites entreprises exportatrices vers l’Afrique. Il faut avoir moins de 5 ans d'activité et réaliser un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 10 millions de DH pour bénéficier de cette garantie. Celle-ci peut couvrir jusqu’à 80% du montant du crédit qui est plafonné à 1,2 million de DH. Le taux d’intérêt est de 2% et 1,75% en milieu rural. L’octroi de la garantie est délégué aux banques.

Les critères d’éligibilité pour bénéficier de la garantie DAMANE INTELAK AL MOUSTATMIR AL QARAWI sont les mêmes que pour DAMANE INTELAK. En revanche, sa cible est plus large puisqu’elle vise les TPE, les petites entreprises, les jeunes porteurs de projets, les jeunes entreprises innovantes, les auto-entrepreneurs, les petites exploitations agricoles & projets bâtis sur l’opération de Melkisation et les petites entreprises exportatrices vers l’Afrique.

Dans le package, il y a une offre pour les startups «START-TPE». Elle est prise en charge directement par la CCG. Elle couvre un financement de 300 000 DH maximum pour les besoins de démarrage de l’entreprise. S’y ajoute un financement sous la forme d’une avance remboursable après une franchise de 5 ans, sans intérêts et sans exigence de sûretés, à destination des TPE, des porteurs de projet et des auto-entrepreneurs.


  • Partagez

Covid-19 : pas de gros dégâts en vue pour les banques

Ce qu’il y a de rassurant dans cette conjoncture, c’est que les banques sont mieux aguerries face a...

credithabitat.ma : la nouvelle plateforme de crédit de BANK OF AFRICA

Dans la continuité de sa stratégie de digitalisation des produits et services bancaires, BANK OF AF...

L’OCP souffle sa 100e bougie

Vendredi 7 août, le groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP), l’un des principaux exportateurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde, a soufflé sa 100e boug...

Fonds d’investissements stratégiques : le décret arrive au Parlement

Adopté la semaine dernière au Conseil de gouvernement, le décret relatif à la création du fonds d’i...

La BMCI digitalise son rapport de Responsabilité sociale des entreprises

La BMCI est la première banque marocaine à lancer sa plateforme digitale de reporting pour la Respo...

Les impayés montent en flèche dansles compagnies d’assurance

Sur la période de janvier à mai 2020, le taux d’encaissement des entreprises d’assurances a baissé ...